Vue sur le parc national des Great Smoky Mountains

Si vous nous lisez depuis la France, vous êtes à peu près à 7 000 km du parc national des Great Smoky Mountains. Et si votre rêve est de visiter ce parc, vous avez le choix entre devoir faire les 12h40 d’avion (en comptant l’escale à Atlanta), ou alors rester tranquillement en notre compagnie pour un petit voyage virtuel !

A l'automne, la forêt revêt ses plus beaux atours, photo de Buddy Mays
A l’automne, la forêt revêt ses plus beaux atours, photo de Buddy Mays

Où se situent les Great Smoky Mountains ?

Le Parc National des Great Smoky Mountains a été officiellement créé en 1940, après de longues années de bataille pour obtenir le statut. Il mesure 2 100km², soit l’équivalent du département français des Yvelines !

Les Great Smoky Mountains se situent à l’est des Etats-Unis, à cheval sur les états de la Caroline du Nord et du Tennessee. Il est à peu près à 250 km de Charlotte et à 350 km de Nashville, les plus grandes villes de ces deux états. Juste au pied du parc, se trouve également une ville importante : Knoxville, Tennessee, qui compte plus de 500 000 habitants.

Les Great Smoky Mountains : le parc national des ours et de la fumée

« There are trees here that stood before our forefathers ever came to this continent ; there are brooks that still run as clear as on the day the first pioneer cupped his hand and drank from them. »

Franklin D. Roosevelt

« Ici se trouvent des arbres qui existaient avant même que nos ancêtres ne soient venus sur ce continent ; ici se trouvent des ruisseaux qui coulent d’une eau aussi pure que le jour où le premier pionnier y a bu avec ses mains. »

Franklin D. Roosevelt, président des Etats-Unis de 1933 à 1945

Le parc est une zone montagnarde très dense et variée. L’altitude la plus basse est mesurée à 267m au dessus du niveau de la mer, et elle monte jusqu’à plus de 2 000m en haut du Clingmans Dome, la montagne la plus élevée du parc. Sachez également que 16 monts s’élèvent au dessus de 1 800m et que ces montagnes font partie des plus anciennes au monde !

Attention aux ours, nombreux dans le parc !
Attention aux ours, nombreux dans le parc !

Les Great Smoky Mountains restent un milieu sauvage et on y trouve une forte variété écologique. Il est en effet estimé que 100 000 espèces différentes de plantes ou d’animaux y sont hébergées, dont seulement 10% seraient répertoriées. Comme pour illustrer cette vivacité écologique, plus de 1 500 ours y vivent !

La "fumée" caractéristique du parc, photo de Kip Evans
La « fumée » caractéristique du parc, photo de Kip Evans

A ce stade, vous vous demandez peut être d’où vient ce nom si particulier. Non, le mot « smoky » ne fait pas référence à un quelconque volcan qui cracherait de la fumée. Par contre, les premiers colons avaient été surpris par l’impression de fumée qui apparaissait au dessus des forêts. En effet, les bois sont, par endroits, si denses que la vapeur d’eau et le carbone produits en même temps par les feuilles des arbres deviennent visibles et ressemblent donc à de la fumée !

Visiter les Great Smoky Mountains ou le Grand Canyon ?

Cette richesse naturelle attire chaque année plus de 9 millions de visiteurs ! A titre de comparaison, cela veut dire que le parc accueille plus de visiteurs que le musée du Louvre ou la Tour Eiffel. C’est également plus du double par rapport au second parc national américain le plus fréquenté (4,6 millions de visiteurs par an au Grand Canyon, 3,8 millions au Yosemite, et 3,2 millions au Yellowstone).

Vue depuis le Newfound Gap à l'automne
Vue depuis le Newfound Gap à l’automne

Ce succès peut interloquer un Européen qui connait forcément, au moins de nom, le Grand Canyon ou le Yellowstone, mais n’a peut être jamais entendu parler des Great Smoky Mountains. Plusieurs facteurs expliquent ce succès. Tout d’abord, sa localisation le rend facilement accessible : à l’exception de Los Angeles, le parc est atteignable en moins d’une demi-journée de voiture depuis les cinq plus grandes villes du pays, ainsi que depuis tout le tiers est des Etats-Unis. Comparé au Yellowstone, qui est perdu loin de toute grande agglomération urbaine au fin fond du Wyoming, c’est un sacré avantage !

Les Great Smoky Mountains en hiver, photo de Rachel K Turner
Les Great Smoky Mountains en hiver, photo de Rachel K Turner

Notons également que l’entrée au parc est gratuite, ce qui peut être un avantage face aux autres parcs dont l’entrée est bien souvent payante.

Les Great Smoky Mountains, le parc à visiter en voiture

Bon, on pourrait vous donner bien d’autres avantages comparatifs qui expliquent le succès des Great Smoky Mountains. Mais dans les faits, ce qui fait sa force, c’est son réseau routier ! Et oui, sur les 9 millions de visiteurs, l’écrasante majorité des visiteurs viennent en voiture et profitent des magnifiques routes scéniques ! En effet, jusqu’à 60 000 véhicules se pressent par jour en été, pare-chocs contre pare-chocs, sur les 620 km de route du parc.

Les routes du parc sont absolument magnifiques !
Les routes du parc sont absolument magnifiques !

C’est officiellement le moment de balancer les blagues sur le peu d’appétence pour l’exercice physique de certains américains… Par contre, il faut reconnaître que les routes qui traversent le parc sont absolument superbes ! Si le parc des Great Smoky Mountains est longé au nord par une autoroute, l’Interstate 40 qui part de Caroline du Nord et va en Californie, on va surtout vous parler de l’US Route 441. Cette route traverse d’est en ouest le parc en son cœur. A votre droite, de la forêt, et à votre gauche, des arbres ! Sauf que ce n’est pas qu’une route forestière, n’oublions pas que nous sommes dans une zone montagneuse. Pile à la frontière entre la Caroline du Nord et le Tennessee, près du centre du parc, se trouve Newfound Gap, le col entre les deux pans de la montagne. De là, vous avez une vue superbe sur toute la vallée au sud est du parc !

Vue depuis le Newfound Gap
Vue depuis le Newfound Gap

L’autre grande route magique du parc est l’US Route 129. Elle longe les Great Smoky Mountains par le sud et est bien connue des motards. Arrivé au col nommé Deals Gap, démarre une descente sinueuse surnommée la Queue du Dragon. Arrivé en bas, vous aurez compté 318 virages sur 18km. Vous pouvez profiter de la Queue du Dragon dans la vidéo ci-dessous, si cela vous intéresse. Le paradis des bikers, mais vaut mieux avoir l’estomac accroché en voiture !

En plus de l’Interstate et des deux US Routes, il y a pléthore de routes secondaires à travers le parc. Et oui, elles sont toutes plus belles les unes que les autres, ce qui explique pourquoi les visiteurs ont plutôt tendance à visiter le parc en voiture qu’à pied.

Parcourir les Great Smoky Mountains à pied !

Si les visiteurs parcourant le parc en voiture sont les plus nombreux, les Great Smoky Mountains restent un lieu mythique pour les randonneurs qui sont 400 000 à s’y presser chaque année. Beaucoup de parc souhaiteraient attirer autant de monde sur leurs sentiers… En tout, le parc national compte 1 290 km de sentiers, du plus compliqué au chemin accessible aux personnes à mobilité réduite.

Les lucioles illuminent les nuits des Great Smoky Mountains, photo de Floris van Breugel
Les lucioles illuminent les nuits des Great Smoky Mountains, photo de Floris van Breugel

On pourrait citer tous les chemins, mais contentons nous de vous parler du Sentier des Appalaches. Long de 3 500km, ce sentier est mondialement connu dans le milieu de la randonnée et fait partie des trois sentiers les plus prestigieux des Etats-Unis. Voilà qui donne envie d’enfiler ses chaussures de rando ! Le Clingmans Dome, point culminant des Great Smoky Mountains avec 2 025m, est également le toit du Sentier des Appalaches, lequel s’étire sur 110km à travers le parc.

L'observatoire au dessus du Clingmans Dome, une vue à couper le souffle !
L’observatoire au dessus du Clingmans Dome, une vue à couper le souffle !

Le Clingmans Dome est une vieille montagne au sommet aplani. Il a donc été possible de construire un dispositif en béton surmontant la cimes des arbres et offrant un panorama à 360° sur les Great Smoky Mountains. Si, vu d’en bas, le choix esthétique divise, la vue est à couper le souffle une fois en haut…

On se permet de vous rappeler qu’il y a un gros millier d’ours en liberté à travers le parc ! S’il vous venait l’envie de profiter de ce cadre majestueux pour vous ressourcer, pensez à prendre avec vous une bombe de gaz au poivre pour repousser ces grosses boules de poils…