Découvrez tout sur Mavericks, cette vague géante star du surf en Californie !

Méconnue du grand public, admirée des amoureux de la houle et totalement redoutée par ceux qui la surfent, Mavericks est une vague monstrueuse de Californie qui peut mesurer jusqu’à 18 mètres de haut ! Alors si l’envie de barboter dans l’eau vous prend, oubliez ce coin pourtant merveilleux qu’est Pillar Point Harbor, au nord de la Half Moon Bay, situé à seulement une demi-heure de San Francisco… En effet, seuls les big waves surfers sont habilités à s’y mouiller tant les courants et la houle sont puissants. D’autant que pour se rendre jusqu’à Mavericks, 3 kilomètres de rame sont à prévoir ! Laissez donc vos brassards dans votre valise et dégainez votre appareil photo du haut de la falaise car le spectacle y est époustouflant. Prêt pour un plein d’embruns ? Let’s go !

Histoire et découverte du spot de Mavericks : une Histoire de chien !

Une histoire de chien ? Oui, littéralement ! La vague doit effectivement son nom à un magnifique Berger blanc suisse répondant au nom de Mavericks. Si l’info peut d’emblée vous surprendre, elle va ensuite vous émouvoir.

Jusqu’en 1967, on pensait que seul Hawaï détenait le potentiel de vagues dantesques. Le spot était encore inconnu de tous. C’est en mars de cette même année que trois surfeurs, Alex Matienzo, Jim Thompson et Dick Knottmeye, se sont lancés dans les eaux de Pillar Point. Ils n’ont pas pour autant osé ramer jusque LA vague-mère, la future Mavericks. Le chien d’Alex Matienzo qui avait l’habitude de nager alors que son maître surfait, avait reçu ce jour là l’ordre d’attendre le retour des surfeurs sur la plage tant les conditions étaient hostiles. Mais en bon chien des montagnes des eaux, Mavericks les a rejoints au péril de sa vie. Inutile d’attraper la boîte de Kleenex, Mavericks va bien (enfin, en 1967) ! Le brave canidé a été reconduit puis attaché sur la plage afin d’assurer sa sécurité.

Jugeant que Mavericks était celui qui avait pris le plus de plaisir ce jour là, les surfeurs ont attribué son nom au spot. Gloire à Mavericks : le spot mythique était né.

Voici Mavericks, le chien dont le nom a été donné à la célébre vague de Californie !
La star canine locale : Mavericks ! Via twitter.com/titansofmavs.

La vague de Mavericks, un phénomène exceptionnel !

Mais comment se fait-il que Pillar Point, à seulement 40 km de San Francisco, génère un tel phénomène naturel comme la vague de Mavericks ? Pour en connaître la raison c’est sous l’eau qu’il faut observer. Ces vagues monstrueuses doivent en effet leur existence à des conditions sous-marines très particulières ! Au large de Pillar Point naît progressivement un semblant de rampe qui ne cessent de monter vers la surface à mesure que l’on se rapproche de la côte. Cette formation géologique ralentirait le déferlement de la vague alors que les eaux profondes présentes de part et d’autre de la rampe apporteraient toute la puissance nécessaire à la vague légendaire.

La vague Maverick de Californie : sous les eaux, une longue rampe remonte vers la surface
Sous les eaux, une longue rampe remonte vers la surface.
Ce schéma explique d'où la vague Mavericks tire sa puissance. Les eaux profondes de part et d'autre de la rampe apportent toute la puissance nécessaire à la création de la vague
Les eaux profondes de part et d’autre de la rampe apportent toute la puissance nécessaire à la création de la vague. Schéma de la National Oceanic and Atmospheric Administration.

Surfer la vague Mavericks : entre rêve et cauchemar

Mavericks, une vague dangereuse

Le surf à Mavericks est tout particulièrement appréhendé dans l’univers de la glisse, tant la vague est imprévisible. Aucun surfeur n’ignore que le spot a déjà fait disparaître certains d’entre eux, dont Mark Foo en 1994 et Sion Milosky en 2011. A Mavericks, nombre d’accidents sont causés par le leash des surfeurs (la lanière qui relie le pied du surfeur à sa planche). Il arrive en effet que ce dernier s’accroche aux rochers du fond, empêchant ainsi le surfeur de remonter. Paradoxalement, sa présence est nécessaire pour la survie, puisqu’il indique aux surfeurs immergés de quel côté se trouve la surface.

La mythique compétition de surf, Titans of Mavericks

Titans of Mavericks, la compétition de surf de Pillar Point s’est tenue pour la première fois en 1999. Elle a depuis réuni à dix reprises les meilleurs surfeurs du monde ! En 2017, l’événement tant attendu est malheureusement annulé. Suite à des poursuites judiciaires de certains sponsors, les organisateurs ont fait faillite (RedBull leur réclame tout de même $400.000…). Espérons que les conflits financiers et d’intérêts cesseront afin que les sportifs et passionnés puissent à nouveau profiter de l’hostile magie de Mavericks.

Le spot de surf de Californie Mavericks est aussi plébiscité que dangereux. ©Scotty Hammonds
Le spot de surf de Mavericks est aussi plébiscité que dangereux. ©Scotty Hammonds
Haut lieu du surf de Californie, à chaque compétition, la foule s'aligne le long de la falaise et admire ceux qui domptent Maverick. ©Carlos Avila Gonzalez
A chaque compétition, la foule s’aligne le long de la falaise et admire ceux qui domptent Mavericks. ©Carlos Avila Gonzalez