La Valley of Fire, magnifique Vallée de Feu
(Last Updated On: 7 juillet 2018)

Découvrez la Valley of Fire !

Vous visitez Las Vegas, votre porte-monnaie est sensiblement plus léger (ou plus lourd ! ), et vous êtes rassasié des paysages urbains. N’attendez plus et sortez de Vegas ! De somptueux parcs naturels vous attendent tout autour de vous ! On pourrait tous les énumérer, mais on a décidé de se focaliser sur l’un d’entre eux : la Vallée de feu !

Paysage typique de la Valley of Fire
Paysage typique de la Valley of Fire

Situé à 80km de Las Vegas, le Valley of Fire State Park est le plus grand et plus ancien parc du Nevada puisqu’il existe depuis 1935 et offre plus de 17 000 hectares de paysages naturels (à peu près une fois et demie la superficie de la ville de Paris). Géologiquement, il est formé à partir de dunes de sables solidifiées qui datent de l’époque des dinosaures. Effectivement, cela ne le rajeunit pas ! Son nom vient de la couleur flamboyante que prennent les roches lors de leur exposition au soleil. Les premiers visiteurs ont dû être bien surpris de voir des rochers prendre feu…

Visiter la Valley of Fire

La Vallée de feu, un parc à visiter en voiture

Alors, vous pouvez prendre du bon temps dans ce parc et y passer quelques jours en profitant des terrains de camping. Par contre, sachez qu’en été, les températures maximales moyennes dépassent les 40°C et atteignent sans aucune difficulté les 45°C. Et à moins que votre côté chameau ne se révèle, ces températures sont un peu trop extrêmes pour de la randonnée. N’imaginez pas non plus vous abriter sous l’ombre fraîche de la végétation ! A part quelques cactus et buissons épars, le parc est un véritable désert aride ! Donc si la marche est votre objectif, vous privilégierez votre visite de Las Vegas au printemps. Sinon, sachez que la Valley of Fire se visite très bien en été avec l’assistance de l’air climatisé de votre voiture de location !

Vue sur la (magnifique!) route qui traverse le parc de la Valley of fire. CC, Flickr, photo de Don Graham
Vue sur la (magnifique!) route qui traverse le parc. Photo sous CC Flickr de Don Graham.

En effet, le sud du parc est traversé d’est en ouest, sur 17km, par la Valley of Fire Road. Derrière ce nom pas très original, se cache l’une des routes les plus scéniques du Nevada. A proximité immédiate de la route (et donc de la climatisation), vous trouverez les éléments les plus marquants du parc. Si vous souhaitez encore plus vous enfoncer dans le cœur de la Valley of Fire, sachez que d’autres routes embranchent vers le nord à partir de la voie principale. Bref, ce parc est organisé pour être visité en voiture en faisant de fréquents arrêts pour apercevoir les curiosités.

Les merveilles de la Valley of Fire

Un éléphant et des abeilles dans la Vallée de feu

C’est sans aucun doute la grande valeur ajoutée de la Valley of Fire : vous avez la possibilité d’y admirer de nombreuses formations rocheuses étonnantes.

La plus connue d’entre elles est sans conteste Elephant rock ! Il s’agit d’une arche en forme de, vous vous en doutez, trompe d’éléphant. La ressemblance est effectivement frappante ! Elephant rock est visible directement depuis la route. Pratique !

La ressemblance avec un éléphant est frappante dans la Valley of Fire !
La ressemblance avec un éléphant est frappante !
Elephant rock avec la route qui traverse la Vallée de feu en contre-bas. CC, flicker, photo de Ken Lund
Elephant rock avec la route en contre-bas. Photo sous CC Flickr de Ken Lund.

Autres roches typiques, vous pouvez découvrir les Beehives, de géantes roches érodées en forme de ruche d’abeilles. Ces roches sont surtout intéressantes en tant que démonstration des pouvoirs de l’érosion à base d’eau et de vent !

Une Beehive dans le parc de la Vallée de feu. CC, photo de lasvegasshowgirl
Une Beehive dans le parc. Photo sous CC de lasvegasshowgirl.
Exemple typique d'une Beehive de la Valley of Fire
Exemple typique d’une Beehive de la Valley of Fire

Si vous avez déjà eu l’occasion de visiter le Parc national des Arches, dans l’Utah, l’Arch rock de la Valley of Fire risque de ne pas tenir la comparaison. Cette formation rocheuse reste néanmoins particulièrement photogénique et un passage obligé du parc !

Arch rock, l'arche la plus célèbre du Valley of Fire State Park. CC, photo de Alex Proimos
Arch rock, l’arche la plus célèbre du parc. Photo sous CC de Alex Proimos.
Au cœur de la Vallée de feu, Arch rock vu de plus près. CC, Flickr, photo de Stuart Seeger
Arch Rock vu de plus près. Photo sous CC Flickr de Stuart Seeger.

A proximité immédiate d’Arch rock, se trouve le Piano rock. Là aussi, peu de suspense sur la forme du rocher… Par contre, les subtilités de l’érosion ne cesseront de vous étonner !

On n'attend plus que le pianiste dans la Valley of Fire ! CC, photo de John Fowler
On n’attend plus que le pianiste ! Photo sous CC de John Fowler.

Si l’objectif principal de votre visite est de ramener les plus belles photos possibles, il faudra vous arrêter à Rainbow vista. Il s’agit d’un panorama situé au bord de la route qui offre une vue dégagée sur des kilomètres de roches multicolores, tranchant ainsi avec la couleur rouge à laquelle vous étiez habitué !

La route est belle face à Rainbow Vista, dans la Vallée de Feu !
La route est belle face à Rainbow Vista !
Magnifique panorama de la Vallée de Feu, depuis Rainbow Vista.
Panorama de Rainbow vista.

Bon, si, malgré la chaleur, vous ne deviez emprunter qu’un seul sentier dans tout le parc, marchez autour des White domes ! Il s’agit d’une série de canyons et de failles rocheuses absolument splendides et de couleurs variées. Peut-être les avez vous déjà vus en image, plusieurs films ayant été tournés sur place.

Une des crevasses des White Domes, au fond de la Valley of Fire. CC, Flickr, Achilly Family
Une des crevasses des White Domes. Photo sous CC Flickr de Achilly Family.
Panorama des White Domes, dans la Valley of Fire. CC, photo de Stan Shebs
Panorama des White Domes. Photo sous CC de Stan Shebs.

Les dernières curiosités géologiques dont nous voulions vous parler sont les Seven sisters. Facilement accessibles puisqu’elles sont juste au bord de la route, les sœurs sont en réalité une succession de sept rochers s’élevant à la verticale !

Les blocs rocheux des Seven sisters se dressent au bord de la route dans la Vallée de Feu. CC, photo de Enrico Stirl
Les blocs rocheux des Seven sisters se dressent au bord de la route. CC, photo de Enrico Stirl

La richesse historique de la Vallée de feu

Les traces du lointain passé de la Vallée of Fire

Si la géologie est clairement l’intérêt principal du parc, il jouit également d’une richesse historique particulièrement dense.

Tout d’abord, le parc met en avant l’Histoire récente. Vous pouvez par exemple découvrir the Cabins, des cabanes construites dans les années 1930s pour abriter les voyageurs. Il s’agit aujourd’hui d’un lieu de pique-nique. En remontant quelques décennies en arrière, le Clark memorial rend hommage à un certain John J. Clark. Alors que ce monsieur voyageait de Californie à Salt Lake City, il s’est arrêté dans la Valley of Fire à la recherche d’une source d’eau. Malheureusement, ses recherches furent vaines et son corps déshydraté ne fut découvert que plusieurs jours après son décès…

Les Cabins de la Valley of Fire. Photo de Denis Leblanc pour outdoorproject.com
Les Cabins de la Valley of Fire. Photo de Denis Leblanc pour outdoorproject.com
Le Clark memorial, au milieu de la plaine de la Valley of Fire. Photo de Norm Halm, pour normhalm.tumblr.com
Le Clark memorial, au milieu de la plaine. Photo de Norm Halm, pour normhalm.tumblr.com

En remontant encore un peu en arrière dans le temps, vous pourrez visiter Atlatl rock et surtout Mouse tank. Mouse tank est un petit canyon ainsi nommé d’après Little Mouse, un fugitif indien qui s’y était réfugié dans les années 1890s alors qu’on le recherchait pour divers crimes. Mais Little Mouse n’était pas le premier indien à y résider. En effet Mouse tank abrite de nombreux pétroglyphes vieux de 3 000 ans directement gravés sur la pierre, et ce sur une distance de plusieurs centaines de mètres ! Ces pétroglyphes ont été gravés par un ancien peuple amérindien, les Anasazis, qui résidaient dans les environs de la Valley of Fire.

Vue de Mouse tank, au cœur de la Vallée de feu, où sont localisés des pétroglyphes. CC, photo de Christophe Badoux
Vue de Mouse tank, où sont localisés des pétroglyphes. CC, photo de Christophe Badoux
Les pétroglyphes de Mouse tank, dans la Valley of Fire. CC, photo de Mrsilva.
Les pétroglyphes de Mouse tank. CC, photo de Mrsilva

D’autres pétroglyphes anasazis sont répartis un peu partout dans le parc. En dehors de Mouse tank, l’autre endroit de référence pour admirer ces gravures est Atlatl rock. Nommé d’après sa forme d’atlatl, une arme de jet amérindienne, les gravures autour du rocher représentent justement en nombre cette ancienne arme.

Vue sur Atlatl rock, dans la Vallée de feu.
Vue sur Atlatl rock.
Les pétroglyphes de Atlatl rock, dans la Valley of Fire.
Les pétroglyphes de Atlatl rock.

Le parc nous a déjà fait voyager dans le temps depuis le XXème siècle sur 3 000 ans, et ce n’est pas près de s’arrêter ! En effet, la Valley of Fire offre des exemples de Petrified Logs. Ce sont des souches et troncs d’arbres fossilisés vieux de 225 millions d’années ! Ces impressionnantes reliques sont aujourd’hui protégées par des grilles en métal afin de les protéger des touristes qui souhaiteraient ramener des souvenirs du jurassique…

Ce qu'il reste des forêts du Jurassique dans la Vallée de Feu, l'une des Petrified logs du parc. Photo de Joseph Chritsensen pour josephtravels.com
L’une des Petrified logs du parc. Photo de Joseph Chritsensen pour josephtravels.com
En remontant l'histoire de la Valley of Fire, cette souche des Petrified Logs a 225 millions d'années ! CC, Flickr, photo de Ken Lund
Cette souche des Petrified Logs a 225 millions d’années ! Photo sous CC Flickr de Ken Lund.

Pour découvrir les autres lieux d’intérêt du Nevada, lisez notre article sur les visites à faire autour de Las Vegas.